Olivier Lainé

Infographiste - Développeur Web - Motion Designer

Intégrateur Web

Un nouvel horizon : intégrateur web !

Lorsque je suis arrivé en IUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’Internet), je ne connaissais rien au métier d’intégrateur web. Je ne m’étais jamais vraiment intéressé au codage, la mise en ligne ou encore le référencement d’un site internet. J’ai mis un peu de temps à vraiment prendre goût à ces domaines et puis un week-end… La révélation ! Ou presque… J’ai travaillé pendant deux jours sur les langages de bases (HTML et CSS). Et j’ai commencé à prendre goût à l’intégration grâce aux cours du site OpenClassRooms, à leurs tutoriels et à leurs astuces.

La partie que je préfère en programmation est l’intégration « front-end », c’est-à-dire l’aspect visuel et pratique du site. C’est l’étape qui consiste à passer de la maquette qui est une image figée, sans interactions possibles (et encore on peut intégrer des éléments interactifs dans une maquette), à une page web dynamique et interactive. Cela colle plus à mon profil de créatif de travailler sur la partie visuelle d’un site internet et la rendre responsive sur les différents supports. Un développeur web a beaucoup de compétences requises.

le responsive design : le cauchemar du développeur web

Image modifiée selon les conditions Creative Commons – Auteur de l’image originale : Stéphanie Walter

 

Les langages informatiques

Comme tout développeur web front-end, j’ai tout naturellement appris les langages de base, je parle bien entendu du HTML5 et du CSS3. J’ai commencé par des exercices de positionnement, apprendre les différentes propriétés, quand on les utilise et connaître les avantages et les inconvénients qu’elles présentent dans une situation particulière. Puis on nous a enseigné des langages plus poussés qui permettent de rendre un formulaire fonctionnel et de traiter les données, par exemple. Je parle du PHP. Là aussi on a débuté par des exercices sur le serveur de l’établissement. J’ai aussi appris le JavaScript et reçu des initiations en Java et Ajax. On nous a enseigné ces langages « élémentaires » pour pouvoir réaliser un site internet dynamique, fonctionnel… bref ! Un site de professionnel.

 

Les « Content Management System »

En développement web, beaucoup de clients ne connaissent rien en programmation (et oui n’est pas développeur web qui veut), ce qui implique un problème de taille. Ils ne peuvent pas mettre à jour, éditer le contenu ou ajouter des articles sur leurs sites car il faut modifier le code. Mais il existe des outils de développement web qui permettent à une personne de rédiger et mettre en forme des articles et des pages sans toucher à une seule ligne de code. Ce sont les gestionnaires de contenus, ou CMS (Content Management System). Ils sont parfaits pour l’aspect rédactionnel mais ils sont aussi un gain de temps pour le développeur web. Le choix de thèmes visuels est énorme, tout le monde y trouve son compte et presque tous sont responsive. De plus on peut implémenter des fonctionnalités en quelques clics alors qu’il faudrait plusieurs heures, voire jours, pour les rendre fonctionnels. Durant ma formation j’ai appris à travaillé sous le CMS Joomla pour des projets. Je travaille aussi sous WordPress (le plus connu), mais n’ayant reçu qu’un simple TP de 4 heures dessus (oui 4 heures sur 2 ans d’études c’est peu, hein !), je pense que je me rapproche d’un autodidacte sur ce CMS.

 

Je pense avoir fait le tour en ce qui concerne mon expérience dans le domaine du développement web, de mes compétences et, ainsi, vous convaincre que je peux réellement apporter un plus à vos projets.