Olivier Lainé

Infographiste - Développeur Web - Motion Designer

Présentation

portrait d'Olivier Lainé avec un effet graffiti

Bon… si vous êtes sur cette page, c’est que vous souhaitez en apprendre plus sur Olivier Lainé… Moi, si vous avez oublié et que vous êtes vraiment tête en l’air.

 

Qui suis-je ?

Vous l’aurez deviné, je me prénomme Olivier Lainé, né un 1er Avril, j’ai actuellement 24 ans. Pour ceux qui aiment l’astrologie je suis donc « bélier » et mon signe chinois est le « chien ». Si ces domaines vous parlent un tant soit peu, vous pouvez devinez que je suis une personne de confiance et loyale (ces deux-là sont pour le chien) et je suis quelqu’un qui de passionné et entier (ceux-là sont pour le bélier). Ma personnalité est, bien sûr, plus complexe que cela. Si vous voulez la découvrir un peu plus, contactez moi.

Passionné, motivé, sérieux, créatif, ouvert, curieux… autant de mots pour décrire ma personnalité et mon implication dans mon travail. Mes atouts sont la motivation pour arriver à ce que je souhaite, l’implication dans mon travail et surtout : je suis un passionné ! J’aime ce que je fais et cette page va vous expliquer ce que j’aime dans mon métier, ma vision de celui-ci ainsi que mes attentes et mes aspirations mais aussi mes craintes.

 

Ma passion

Ce que je préfère dans mon domaine c’est la création d’interface et de faire en sorte que les interfaces soient belles tout en étant fonctionnelles et agréables pour l’utilisateur. L’ergonomie et l’expérience utilisateur m’intéressent énormément car en plus du design, du travail graphique (choix de typographies, des couleurs, etc…) il y a un travail de recherche sur les habitudes de navigation des internautes, des limites cognitives du corps humains et la connaissance des handicaps à prendre en compte lors de la conception d’une interface afin qu’elle soit clair pour le plus grand nombre possible.

J’aime travailler sur des travaux graphiques (newsletter, landing page, bannière de promotion, etc…) car il faut adapter la charte graphique d’un site, d’une marque à d’autres supports. Ce sont des missions très contraignantes mais très stimulantes qui nous permet d’élargir une identité graphique sans la dénaturer ou franchir ses règles.

La dernière partie de mon travail que j’aime particulièrement est la retouche photo. J’aime travailler avec de belles images quand je travaille sur un support et j’aime tout autant les sublimer ou assembler et monter plusieurs photos afin d’avoir l’image qui me convient. C’est une tâche que j’ai vraiment approfondie durant mon alternance et à laquelle j’ai pris un réel goût.

 

Ma vision

J’aimerais pouvoir donner du sens à mon travail. Il s’agit d’un métier où on pousse les gens à consommer et ceci est un des problèmes de notre société, il faut en avoir conscience. Je voudrais contrebalancer cet aspect du métier par une amélioration de l’utilisation du web et faire en sorte que les gens ne se sentent plus exclus par celui-ci. De plus, je souhaite travailler pour des entreprises, avec des collègues, qui respectent leurs utilisateurs, leurs clients, qui recherchent la qualité du service et non uniquement le profit, et par dessus tout, qui se sentent concernées par les personnes exclues du web. Par exclues, je parle des personnes qui ont des troubles cognitifs, des handicapes mentaux ou physiques temporaires ou permanents. Beaucoup de sites ne sont pas adaptés pour les personnes handicapées alors qu’elles représentent une part non négligeable de la population. De plus, j’estime que tout le monde a le droit de pouvoir s’informer, acheter, échanger sur internet quel que soit ses capacités physiques ou mentales.

De plus, j’aimerais que l’entreprise où je travaillerai possède un environnement à l’image de ce que je souhaite pour le web : bienveillance et humanité. Je pense que des employés peuvent mener cette mission à bien si eux-même se sentent dans un environnement sain, épanouissant, avec une ambiance propice aux échanges et où les gens ont confiance l’un dans l’autre.

 

Ma Mission

Ma mission de vie est de participer au fait de rendre le web plus accessible, plus humain, moins accès sur les profits purement et simplement. J’aimerais que le web soit plus bienveillant, car il peut l’être (et surtout doit l’être au vu de sa place dans notre vie), d’aider les gens en difficulté et de me sentir utile à la société d’une manière plus humaine, plus « morale ». Que n’importe qui quelle que soit ses capacités physiques et mentales, puissent avoir accès à l’information, acheter, vendre, échanger…. Bref avoir des comportements « normaux » comme la plupart des gens sur internet, Que le web exclut le moins de personnes possible. Je souhaite juste être utile et aider les gens à ma manière, avec mes compétences et mes connaissances. Certains soignent, certains divertissent, moi je souhaite rendre la vie des gens un peu plus simple sur internet.

 

Mon ambition

Mon ambition personnelle est que je sois épanoui dans mon travail, soit en tant que salarié dans une entreprise avec la vision et les mêmes valeurs que moi, soit en tant que patron de ma propre entreprise. L’idée de monter ma propre entreprise, seul ou à plusieurs, me plaît mais m’effraie aussi beaucoup. Personnellement, j’aimerais tenter cette aventure après avoir glané plus d’expérience et surtout plus de confiance en moi.

D’un côté, j’aimerais travailler pour des institutions publiques. Je pense que les services digitaux du public sont mal conçus, mal pensés dans la plupart des cas. Je vois beaucoup de gens se plaindre d’un site du gouvernement ou d’un service public. Dans certains certaines fonctionnalités importantes du site sont inutilisables ou buguées, et dans d’autres cas le site est difficile d’utilisation parce qu’il n’est pas clair, pas intuitif, pas bienveillant…. dans ces cas-là, les sites ont été fait de manière « bête et méchante » pour remplir un cahier des charges trop contraignant. Pour moi le service public doit aider les gens, leur simplifier la vie, les guider et non les gêner dans leurs démarches.

De l’autre côté, l’idée de travailler dans le privé et de monter les échelons pour travailler en tant que directeur artistique ou responsable d’un pôle UX Design dans une agence me fait très envie aussi. Le fait d’avoir suffisamment de connaissances et d’expérience pour pouvoir piloter un pôle de projets est une évolution de carrière qui est dans ma tête depuis que j’ai étudié à l’IUT.

 

Mon rôle

J’ai des qualités, je connais aussi mais limites. Il me reste encore beaucoup de choses à apprendre, je le sais, il faut donc que je continue de me former et de faire de la veille pour compléter mes connaissances. Le piège serait de rester sur mes acquis, il faut que je cherche à m’améliorer constamment.

Il faut que j’arrête d’avoir peur de l’échec, il faut que j’arrive à franchir un pallier et arriver à me dire « Bon ce que tu as fait là c’est pas bon mais au moins tu as essayé. Cela n’a pas marché, c’est pas grave, on recommence ». Une fois que j’aurais vraiment franchi cet état d’esprit, je serai bien plus confiant et serein dans mon travail, et j’arrêterai de me limiter.

Mon rôle est très simple en fait, il faut que j’arrête de me mettre des barrières, une fois ces barrières tombées je pourrai choisir la route que je veux. J’en ai les capacités, on me l’a eu dit, les gens qui m’ont dit cela ont plus confiance en moi que moi-même. C’est donc à moi de faire ce travail pour que je puisse exprimer mon plein potentiel, me faire confiance et arrêter d’attendre ce que les autres me disent de faire.

 

Bref… je pense que, maintenant, vous connaissez pas mal Olivier Lainé et si vous souhaitez le contacter cliquez juste en dessous !

 

Me Contacter